Le dépassement de terme

La montrée laiteuse
La montée laiteuse
12 mai 2016
La menace d'accouchement prématuré2
La menace d’accouchement prématuré
10 juin 2016

Le dépassement de terme

Le dépassement de terme

Le terme de la grossesse est fixé à 41 semaines plus 3 jours d’aménorrhée révolus, mais un certain nombre de femmes accouchent après ce terme. Ce surplus de vie intra-utérine ne profite pas au bébé.

Au contraire, un placenta « vieilli » peut devenir insuffisant pour assurer correctement sa nutrition et son oxygénation. Le nouveau-né post-mature (post-terme) a un aspect fripé, sa peau pèle facilement car elle n’est plus recouverte pas le vernix protecteur, ses ongles sont anormalement longs. En dehors de ces problèmes esthétiques qui sont passagers, il y a un risque d’amaigrissement du bébé. En effet un enfant né post-mature a dû puiser dans ses propres réserves de graisse l’énergie nécessaire au bon fonctionnement de son cœur et de son  système nerveux. C’est pourquoi on suggère à partir de la 41e semaine une surveillance rapprochée tous les 2 jours. Toutes les 48 heures, vous vous rendrez, donc à la maternité pour un bilan clinique, une amnioscopie, un enregistrement du cœur de bébé, voire une échographie, à la recherche de signe de surmaturité ou de vieillissement placentaire. Passé 12 semaines, la poursuite de la grossesse expose à des risques non négligeables. Il vaut mieux, m l’on est sûr du terme, proposer alors de déclencher artificiellement le travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

error: Content is protected !!