toxémie
La toxémie gravidique
13 juillet 2016
Votre enfant grandit
Votre enfant grandit
29 août 2016

Qu’est-ce que la vaccination ?

vaccination

Qu’est-ce que la vaccination ?

La vaccination consiste à immuniser l’organisme contre une maladie en la provoquant de façon très bénigne.

L’organisme fabrique alors des anti­corps qui lui permettront de lutter, si plus tard le sujet qui a reçu la vaccination est atteint par cette maladie. Pour cela, on introduit dans le corps des germes (bactéries ou virus) atténués ou même morts ou des préparations faites à partir de substances sécrétées par les germes en cause (anatoxine).

L’organisme, ainsi protégé, ne l’est pas pour sa vie durant. L’effet du vaccin peut diminuer au cours des années : aussi les rappels de vaccination sont-ils indispensables.

A l’heure actuelle, en France, quatre vaccins sont obligatoires et exigés pour l’entrée d’un enfant à l’école.

Ce sont le B.C.G. et les vaccins antipoliomyélitique, diphtérique et tétanique. Le principe même de la vaccination, son utilité et le rôle « miraculeux » qu’elle a joué dans la disparition quasi totale de certaines maladies graves n’est plus à contes­ter ; cependant une polémique s’est développée entre les partisans farouches de l’obligation de vacciner et les réfor­mistes réclamant la liberté vaccinale. La variole n’est plus, depuis la rentrée scolaire de 1979, obligatoire. Quant au B.C.G. il ne serait pas aussi efficace qu’on a bien voulu l’affirmer ; et la spectaculaire régression de la tuberculose serait davantage due aux progrès des traitements précoces qu’à la prévention. Voilà bien sûr des informations intéres­santes pour les parents mais sans grande utilité sur le plan pratique, puisqu’en France ces vaccinations restent obliga­toires avant l’âge de 3 ans.

Il existe, en dehors de ces vaccins obligatoires, d’autres vaccins très utiles

Ils permettent de prévenir certaines maladies, moins graves mais très fréquentes, telles que la rubéole, la rougeole, la typhoïde, la coqueluche : Vaccin contre la rubéole. Il peut être administré traditionnellement en association avec la diphtérie et le téta­nos aux 4e, 5e et 6e mois, avec rappel 1 an après. Très actif, dans 95 % des cas, il se fait en une seule injection sous-cutanée. Son immunité est très longue.

Vaccin contre la rougeole.

Administré généralement vers la fin de la première année. Il peut provoquer une légère réaction, se manifestant par une petite éruption cutanée sans aucune gravité. Administré généralement vers 15 mois il peut provoquer une légère réaction se manifes­tant le plus souvent par de la fièvre, rarement par une éruption cutanée sans aucune gravité. Le vaccin contre la typhoïde et les paratyphoïdes, dont nous parlons ici simplement à titre de rappel n’est plus obligatoire et est même déconseillé pour les jeunes enfants. Cette maladie, très grave lorsqu’elle survient chez l’adulte, l’est beaucoup moins chez l’enfant. Il reste cependant indiqué à partir de deux ans, si l’enfant doit vivre dans un pays où la maladie sévit à l’état endémique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

error: Content is protected !!